Préambule



00036426
copyrightdepot.com





La plupart des blasons des petites communes ont pour origine les articles parus dans " la Nouvelle République des Pyrénées " sous le titre " Blasons et armoiries haut-pyrénéens " dans les décennies 1950-1960.

Avec des explications souvent confuses et peu crédibles pour justifier l'emploi de telle ou telle figure, leur auteur, Jean Védère, a attribué à chacune un blason, sans souci des règles élémentaires de l'héraldique. De ce fait, beaucoup sont " à enquerre ", i.e. fautifs dans la mesure où ils ne respectent pas la première règle de l'héraldique interdisant de superposer un métal (or ou argent) sur un autre métal, ou une couleur (azur, gueules, sable ou sinople) sur une autre couleur.

En outre, on retrouve parfois le même blason pour plusieurs communes, - ce qui est contraire à la tradition du " blason unique " surtout dans un même département -, ou encore des blasons pratiquement identiques ne différant entre eux que par un petit détail, phénomène auquel nous avait habitués d'Hozier dans son armorial manuscrit de 1696 où il " fabriquait " (moyennant une taxe) des séries de blasons " attribués d'office " qui se ressemblaient tous (voir les blasons de l'Hérault et particulièrement du Biterrois), l'opération ayant d'abord pour but de renflouer les caisses de l'État mises à mal par les guerres de Louis XIV. Ce qui n'était pas le cas des Hautes-Pyrénées dans les années 1950-60.

Malgré les efforts des Archives départementales et de la commission héraldique départementale - aujourd'hui en sommeil -, le mal est fait et la majorité des communes arborent fièrement leur " blason Védère " auquel elles sont attachées.

Les blasons qui figurent dans cette rubrique ont été vérifiés auprès de chacune des mairies qui nous ont dans leur ensemble, réservé le meilleur accueil. Nous les en remercions.

Plusieurs cas se présentent :

* Certaines (près de 20% sur un total de 474 communes) n'ont pas adopté le blason octroyé par Védère - mais qui est tout de même reproduit par certains sites sur Internet. Dans la mesure où, elles ne l'ont pas remplacé, et afin de dissiper cette ambiguïté, nous avons fait figurer à côté de leur nom la mention : " Pas de blason ".

* D'autres - et c'est la grande majorité - ont exprimé le vœu de garder le blason qu'elles connaissaient depuis une soixantaine d'années, mais, néanmoins, ont accepté de le mettre en conformité de couleurs et ont donc un blason correct, même s'il n'est pas très caractéristique. Dans ce cas, nous faisons figurer à côté de leur nom la mention " Blason officiel " (et dans la mesure du possible donnons la date de délibération sanctionnant l'adoption de ce blason).

* D'autres sont réfractaires à toute modification, - même de couleurs - et ont décidé de garder leur blason tel qu'il leur avait été attribué : c'est leur droit le plus absolu, le conseil municipal étant souverain dans ce domaine (loi du 5 avril 1884), dans la mesure où aucun organisme officiel d'enregistrement des armoiries n'existe en France depuis plus d'un siècle (la commission nationale d'héraldique n'étant qu'une " instance consultative, chargée de donner son avis sur les projets émanant des collectivités territoriales " mais n'ayant aucun pouvoir de décision). Dans cette dernière hypothèse, nous signalons l'enquerre par " Armes fautives ".

* Et puis, enfin, il y a d'autres communes qui ont complètement abandonné le blason Védère et ont adopté des armes officielles correctes les représentant bien et dignes de ce nom.

Marie-Pierre MANET et Jean-Paul FERNON



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Blasons des communes] [Blasons des familles]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les armoiries des communes
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.


Entraides apportées par :

Voir Remerciements




© Marie-Pierre MANET




Bookmark and Share