Logo de la Bigorre

Les cagots
à Castelbajac.



(© Madame Marthe Delas)


Sceau
00036426
copyrightdepot.com






LES CAGOTS :

L'histoire des Cagots, (Chrestias ou Sarrasis), ces parias, ces exclus de la société, assez nombreux au Moyen-Âge dans le Sud de la France, reste mystérieuse. Étaient-ils des lépreux ? - des gens frappés de maladies de peau (eczéma ou érésypèle par exemple). Ces gens vivant en communautés à l'écart des agglomérations étaient peut-être d'origines diverses : descendants des Maures, Aryens convertis au christianisme... etc.

Lorsque les Maures, vaincus à Poitiers par Charles Martel en 732, refluèrent vers l'Espagne, leur chef :ABD ER RAHMAN interdit à certains de le suivre. Ils étaient devenus "infidèles". Ils avaient pris goût au bon vin et aux délicieuses charcuteries des régions traversées. Ces gens se regroupèrent donc et ne s'intégrèrent pas à la population locale. Peut-être, quelques individus recherchés par la police trouvèrent-ils asile au sein de ces groupes, sorte de "Cours des Miracles".

Charles VI avait prescrit, le 7 Mars 1407, que les cagots devaient porter " patte d'oie en tissu rouge " cousues sur leur vêtements. A Lagrange, il y a une maison appelée " Pè d'auco ". A l'église, ils ne se mêlaient pas aux autres fidèles. Une porte et un bénitier leur étaient réservés. Dans l' église de Castelbajac, à côté de la porte d'entrée, un petit bénitier pourrait bien être le bénitier des cagots. Lors de récents travaux, l'encadrement d'une petite porte fut dégagé. Ce pourrait bien être la "porte des cagots", telle qu&apops;on en trouve dans plusieurs églises de la région. Ces portes furent murées par ordre de Louis XIV qui interdit également de désigner ces gens par les mots de "cagots, chrestias, gésitains etc ... ". Comme la plupart pratiquaient les métiers du bois, ils furent alors désignés sous le nom de "charpentier" que l'on trouve dans les registres de catholicité soit descendants de cagots.

A Castelbajac, il existe une fontaine qui fut appelée "hount dets Sarrasis". Elle est connue de nos jours sous le nom de " Picharrottes ". Le " cami dets Sarrazis " reliait Burg à Castelbajac, allant du pont de la Baïse à cette fameuse fontaine. Il était fort escarpé. Un éboulement l'ayant rendu impraticable, il fut remplacé par la route actuelle et ses multiples lacets.

Il est donc permis de penser que Castelbajac eut ses "Cagots", mais la mémoire collective n'en a gardé aucun souvenir précis. Le quartier des " Herrets ", proche de " la Hount dets Sarrazis ", abritait-il des Cagots ? - C'est probable sinon certain.




           



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Sommaire de Châtillon-en-Bigorre] [Commune de Castelbajac.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours des communes de la Bigorre.

Entraide apportée par :
- © Madame Marthe Delas
.

© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share