Castelbajac .


(© Madame Marthe Delas)



00036426
copyrightdepot.com






LE MONDE PAYSAN :
Certains écrivains ont, du monde paysan des temps anciens, une vision misérabiliste. Évidemment, on est toujours plus pauvre ou plus riche que quelqu'un d'autre. Il est certain que dans des régions de monoculture et de grandes propriétés, lorsque les conditions atmosphérique étaeint défavorables et qu'il fallait donner sa quote-part au propriétaire, il ne restait parfois que peu de chose pour le travailleur. Dans notre région de petite propriété et de polyculture, le paysan mangeait à sa faim.

Comme dans toute société, les "Q.I" étaient très différents d'un individu à l'autre. Les connaissances, si elles n'étaient pas toujours livresques, étaient pourtant fort étendues. La transmission orale et l'apprentissage "sur le tas" donnaient des résultats qui surprendraient aujourd'hui.

Certes, les mots "botanique" - "entomologie" - "cosmographie" leur étaient étrangers, mais au début du XX e siècle, ceux qui n'avaient pas de pendule ou de cadran solaire se repéraient parfaitement dans le temps d'après la position du soleil pendant le jour et celle des étoiles pendant la nuit. Ils connaissaient les étoiles (lugras) sous des noms venus sûrement de la nuit des temps. Ainsi la constellation d'Orion était appelée : "eths tres tustets".

Les enfants, en surveillant leurs troupeaux, se vautraient dans l'herbe et apprenaient tout des mœurs des fourmis, grillons ou autres insectes. Les plantes sauvages et leurs vertus médicinales ou autres n'avaient de secrets pour personne.

Ils possédaient parfaitement la langue locale et certains la pratiquaient avec beaucoup d'esprit et de poésie, le vocabulaire en étant très riche.

En somme, si l'école, la rue et la télévision apportent beaucoup de connaissances aux "enfants du béton", leurs ancêtres des champs avaient sûrement autant de connaissances, mais dans des registres différents.




           



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Sommaire de Châtillon-en-Bigorre] [Commune de Castelbajac.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours des communes de la Bigorre.

Entraide apportée par :
- © Mme Marthe Delas
.
© Marie-Pierre MANET






Bookmark and Share