Castelbajac .


(© Madame Marthe Delas)



00036426
copyrightdepot.com






LA CONTINUITÉ des ÉTUDES :
La scolarité obligatoire d'abord jusqu'à 13 ans, puis jusqu'à 14 aboutissait au "Certificat d'Études Primaires" dont le niveau était à peu près comparable à celui d'une troisième actuelle. Les enfants qui voulaient poursuivre leurs études au delà du "Certif" étaient contraints à l'internat dans les collèges de la région. L'école "Michelet", réservée aux filles, à Lannemezan, avait un internat mais l'école "Paul Bert", réservé aux garçons, n'en avait pas et les garçons devaient prendre pension dans des familles "en ville " ou bien faire le trajet "à pied". C'est ainsi que vers 1915, Jean CLARENS (Bernade) habitant Houeydets se rendait tous les jours à l'école Paul Bert, à pied, pour préparer son concours d'entrée à l'École Normale. Cela faisait environ 10 kms quotidiens.

Denise CHAUVIER vers 1945 et Elie PIQUE vers 1965, habitaient Castelbajac et se rendaient tous les jours à Lannemezan en vélo (environ 20 kms qotidiens).

Les enfants des quartiers excentrés : Poucourats, Sabathès ou Puyo ne rentraient pas chez eux à midi. Certains mangeaient chez des voisins de l'école, d'autres emportaient leur gamelle qu'ils réchauffaient sur le poële lorsqu'il faisait froid.

Par manque d'effectifs, l'école de Castelbajac ferma ainsi que celle d'Houeydets.

Il n'en reste pas moins vrai que jusqu'au début du XX e siècle, peu de filles suivaient régulièrement l'école. Il était courant de trouver des filles ne sachant pas signer, alors que leurs frères avaient fréquenté les collèges avoisinants.




           



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Sommaire de Châtillon-en-Bigorre] [Commune de Castelbajac.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours des communes de la Bigorre.

Entraide apportée par :
- © Mme Marthe Delas
.
© Marie-Pierre MANET






Bookmark and Share