Lettre au préfet des habitants
de Castelbajac
.


(© Madame Marthe Delas)



00036426
copyrightdepot.com






Le 13 Juin 1800, AU PRÉFET DU DÉPARTEMENT DES HAUTES-PYRÉNÉES :

Citoyen Préfet,

Les soussignés habitants de la commune de Castelbajac au quartier Houeydets viennent avec confiance porter auprès de vous une réclamation que vous trouverez juste.

La commune de Castelbajac se divise en deux quartiers connus sous le nom de Houeydets et Castelbajac.

Le quartier de Houeydets que les soussignés habitent est composé de cinquante sept feux et celui de Castelbajac de quarante six.

Ces deux quartiers sont à une distance l'un de l'autre à plus de deux lieues de Paris.

Le quartier de Houeydets a plus d'un quart de population de plus que celui de Castelbajac. Il a son église particulière, son ministre du culte, enfin tous les attributs d'une commune particulière.

Avant la Révolution, ils avaient leurs consuls ; depuis la Révolution ils ont eu leur maire, mais l'esprit s'en étant mêlé, l'intrigue, l'ambition ayant agi la commune de Castelbajac a réuni dans son sein tous les avantages dont les habitants de Houeydets ont toujours joui.

La position de ces honnêtes cultivateurs est telle aujourd'hui qu'ils n'ont aucune connaissance ni des lois, ni des arrêtés, ni d'aucun objet administratif, tout est concentré dans la commune de Castelbajac, aucune police ne s'exerce chez eux, la tenue des registre de l'état civil a été négligée, des inconvénients graves résultent lors des naissances et décès par l'absence de l'officier civil, des querelles presque journalières s'élèvent dans trois ou quatre cabarets qui existent dans ce quartier, ils restent ouverts souvent toutes les nuits, ils recèlent des malfaiteurs, les vols y sont assez fréquents et tous ces désordres n'existaient pas si le quartier que les soussignés habitent avaient leur maire et leur adjoint.

Ils espéraient que le nouvel ordre des choses leur procurerait cet avantage. Cependant ils en sont privés toujours par l'intrigue des habitants de Castelbajac et par leurs zélés partisans qui ont fait nommer le citoyen Abbadie, officier désanté pour maire et Baptiste Ibos pour adjoint, et ces deux citoyens ont été pris dans le quartier de Castelbajac exclusivement aux habitants du quartier de Houeydets.

Le maintien de l'ordre et de la tranquillité de cette commune, son éloignement de celle de Castelbajac, l'administration particulière de leurs revenus communaux, l'état civil des citoyens exigent impérieusement que les habitants du quartier de Houeydets totalement distincts et séparés de celui de Castelbajac aient leur maire et leur adjoint, et les inconvénients qu'on vient de relever nécessitent impérieusement cet établissement qui n'a rien de contraire à la nouvelle constitution ni aux principes du Gouvernement.

Le maire et l'adjoint ne sont pas salariés, il ne faut donc pas redouter la dépense que leur nomination peut occasionner, mais il faut redouter au contraire le mal irréparable que peu résulter pour les habitants de ce quartier si on ne choisit pas parmi eux deux administrateurs qui puissent faire exécuter les lois de police, maintenir l'ordre et la tranquillité, empêcher le vol et le brigandage, tenir les registres de l'état civil, donner connaissance aux habitants des lois et arrêtés du Corps législatif, du Gouvernement et des vôtres, enfin n'est-il pas juste que les soussignés qui habitent un quartier qui fait partie de le Républisue jouissent des avantages des autres communes du département.

Celle du canton de Saint-Savin n'a que cinq maisons, celle de Molères en a neuf. Enfin plus de cinquante communes ne renferment pas dix maisons dans leur sein, et cependant elles ont leur maire et leur adjoint, pourquoi les habitants du quartier de Houeydets qui ont cinquante sept maisons, une population de près de quatre cents âmes ne jouirait-elle même pas des mêmes avantages lorsqu'ils ne vienent pas au détriment de la chose publique, qu'ils ne sont pas onéreux aux habitants et qu'il doit au contraire en résulter un bien inappréciable.

Tous ces motifs pesés dans votre sagesse et dans votre justice ce vous détermineront citoyen Préfet à nommer un maire et un adjoint parmi les habitants du quartier de Houeydets et dans cet objet nous nous permettons de vous indiquer le citoyen Dominique Ducasse-Guélindin pour maire et Luc Abadie Bernatas pour adjoint, l'un et l'autre prères de famille, grands propriétaires et jouissant à juste titre de la confiance de leur commune.

Daignez citoyen Préfet defferer à notre vœu et nous faire jouir le plus tôt possible de l'acte de justice que nous venons solliciter.

ABBADI-DUCASSE-ABADIE-NOUGUES-GAYE-NOGUES-CLARENS- GAYE-NOGUES-VIRE-VIGNAUX-GAIRIMON-MOUDENS-CLARENS-GAY-ABBADIE- GAYE-MESAILLE-MESAILLE-DUCASSE-DELAS-MARQUE-BRUSSOU-MARTIN-DELAS- SABATE-CLARENS-DISONT.




---------------------------


Vu la présente pétition, le Préfet des Hautes-Pyrénées considérant qu'il résulte des renseignements pris et avant la Révolution et depuis il y a eu des maires et agents municipaux dans le hameau de Houeydets composé de cinquante habitations.

Considérant qu'il est de toute justice et dans l'ordre de l'administration de procurer aux habitants les magistrats chargés de l'exécution des lois et du maintien de bon ordre.

Arrêté. Le Citoyen Dominique Ducasse-Guélindou est nommé à la place de maire du hameau de Houeydets et Luc Abadie Bernatas à celle d'adjoint qui en rempliront les fonctions en conformité des lois

Fait à Tarbes le 25 Prairial An VIII.

LANNES




           



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Sommaire de Châtillon-en-Bigorre] [Commune de Castelbajac.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours des communes de la Bigorre.

Entraide apportée par :
- © Mme Marthe Delas
.
© Marie-Pierre MANET






Bookmark and Share