La monographie locale

de Vidouze.
De R.ANCELY

(© ADHP - A 303)


(Monographie offerte par M. Alain Eymard)




00036426
copyrightdepot.com






L'Instruction Publique

L'instruction des enfants n'était pas prise en mains par l'État, sous l'ancien régime.

Les parents traitaient directement avec le maître d'école ; celui-ci remplissait d'ailleurs dans la communauté de nombreuses fonctions accessoires ; il était chantre à l'église et comme il était le seul à savoir écrire et signer, il était témoin dans les actes publics des notaires.

Voici, à titre d'exemple, un contrat du 25 Mai 1871 retenu par Me Carde, notaire à Vidouze, entre le sieur Pierre Maupas, maître d'école, d'une part, et nombreux habitants.

Il a été convenu que le dit Maupas s'engage à bien enseigner les enfants en particulier des susnommés, à lire et à écrire, de même que la religion catholique, apostolique et romaine depuis aujourd'hui jusqu'au 15 Novembre prochain, sans qu'il lui soit permis de recevoir à son école d'autres écoliers que ceux des dits particuliers pour les gages duquel Maupas, les dits particuliers s'obligent à lui payer 55 livres ; ayant été convenu entre les particuliers que chacun payera pour ses enfants suivant le nombre qu'ils pourront envoyer à l'école et suivant leurs classes, s'en rapportant pour la fixation de la cotisation de ce que chaque enfant devra payer ce qui sera réglé par M. le Curé. De plus, a été convenu que le dit Maupas ne sera tenu d'assister à aucun enterrement ni de chanter des messes de requiem que pour les maisons des susdits particuliers et si le cas est qu'il va chanter pour d'autres, il sera tenu de se faire payer de de rendre compte aux dits particuliers de la moitié du produit ci-dessus.

En 1783, le salaire du maître d'école paraît avoir été pris en charrge par la communauté.

C'est ce que déclare le curé de Vidouze en réponse au questionnaire de l'Évêque :


"Il y a, dit-il, un maître d'école pour les garçons ; les filles y vont jusqu'à l'âge de six ans. La communauté les paye...
(État des paroisses de 1783 déjà cité)".



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Commune de Vidouze.] [Sommaire de la monographie de Vidouze]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours
des communes de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées.

Entraide apportée par :
- M. Alain Eymard
.
© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share