La monographie locale

de Vidouze.
De R.ANCELY

(© ADHP - A 303)


(Monographie offerte par M. Alain Eymard)




00036426
copyrightdepot.com






Sous la dénomination de : Addenda, en les reliant à l'endroit de la monographie où ils auraient dû être utilisés.

Administration générale de la communauté

une partie des documents Chanchou mentionne de nombreux procès-verbaux d'Assemblées Générales de la communauté de Vidouze. outre celles qui seront reproduites plus loins, concernant le vote et la répartition des impôts, et les réparations de l'église, nous donnons ci-après le procès-verbal de l'une de ces réunions qui a trait à l'Administration Générale de la communauté.

Assemblé Générale du 18 Février 1778 :

Sous la présidence du Consul dont Jean Depierris Flouquet, premier consul. L'Assemblée vote une somme de 150 livres pour le maître d'école (Paloque qui signe la délibération comme greffier de l'assemblée). Il y est précisé que le dit maître d'école, outre cette double fonction, assiste aussi le curé dans l'administration des Sacrements et chante les offices. Un crédit de 15 livres est également attribué à Dominique... (Pélanne ?) pour monter l'horloge, pourvoir l'huile et balayer l'église ; 30 livres sont accordées au premier Consul pour la livrée consulaire et les voyages qu'il a faits pour le compte de la communauté.

Nomination du consul de Vidouze : D'aprè un document Chanchou datant de l'année 1778, la nomination du Consul de la communauté de Vidouze été faite par le seigneur de la région sur présentation à lui faite par les Consuls sortants. La requête est adressée par ce magistrat à :

"Haut et Puissant seigneur, Messire de Beaudéant, Comte de Paraère, Marquis de Roulière, Bazges ou Tuigs (?) baron du Petit Château, et, à votre absence, à Monsieur de Ducasse, Conseiller du Roy et juge de la comté de Parabère".

Jean Depierris Flouquet, premier consul propose comme son successeur Jacques Moulonguet Cabané et Jean Depierris Lareu, Jean Navères Cabané,deuxième consul propose Jean Lamarque Saquat et Jean Duffau Gnan, Antoine Lafon Jeandoulet, troisième consul propose Henri Licharre Bruhat et Jean Laporte Mechin ; enfin Jean Barton et Bernard Jongla Chicourrou. Les mêmes proposent pour garde Gabriel, Clément Larfanche.

La requête est communiquée le 2 Septembre 1778 au procureur fiscal du Comté qui "ne s'oppose ". Et le même jour Raymond Ducasse, lieutenant civil et criminel au siège royal de Rivière Basse, Juge du Comté de Parabère, choisit et nomme

"pour exercer les dites charges de consul au dit lieu de Vidouze"

pour l'année prochaine, 1779 et commencer le sixième jour de dimanche savoir pour premier consul Jean Depierris Lareu ; quatrième consul Jean Larrouzé Barthon et pour garde Clément Larfanche...

"lesquels seront tenus de prêter leur serment par devant nous aux formes requises auxquels ils ont à l'instant satisfait et leur mains sur les dites Évangiles en nos mains touchés, ont promis et juré de bien et fidélement exercer dans leurs charges".

Ce document supprime donc une lacune de notre monographie en expliquant de la manière la plus précise le mode de nomination du Consul, réservé au seigneur sur une liste de présentation établie par les consuls sortants et contenant deux noms pour chaque poste. La présentation est faite en septembre de l'année en cours et la nomination prend son effet du premier dimanche de l'année suivante.




[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Commune de Vidouze.] [Sommaire de la monographie de Vidouze]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours
des communes de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées.

Entraide apportée par :
- M. Alain Eymard
.
© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share