La monographie locale

de Vidouze.
De R.ANCELY

(© ADHP - A 303)


(Monographie offerte par M. Alain Eymard)




00036426
copyrightdepot.com






Le seigneur Pierre de Ros

La communauté de Vidouze ne termine pas la série de ces seigneurs particuliers avec Archambaud de Rivière, dont, d'ailleurs, on ne trouve plus la trace après le procès dont nous venons de parler. Un nouveau personnage va surgir peu après la donation de 1439 faite à son aïeul Guiraud par le Comte d'Armagnac. Dans la même liasse que celle du procès de 1507, nous avons trouvé en copie un acte rédigé en latin par " Johannes de Sancto Monte, curé clerc, par l'autorité royale du Duc d'Aquitaine", notaire du lieu de Sancto Monte et qui relate à la date du 15 Avril 1473 la prestation du serment de fidélité des habitants de Vidouze à noble seigneur Pierre de Ros, chevalier co-seigneur du dit-lieu ; et ce à la suite d'une restitution de ses droits et prérogatives sur cette communauté opérée à son profit par le Roi Louis XI en sa faveur. Les lettres patentes du souverain français sont datées du parc des Tours le 27 février 1472. Elles expliquent que : "Notre ami et féal Pierre Derros, chevalier, seigneur de Ros Derrode et de Vidose assis en le Comté d'Armagnac" est remis en possessions des dites terres qui lui avaient été enlevées durant les guerres et divisions qui avaient surgi entre les Comte de Foix et d'Armagnac ; le traité de paix signé entre les deux belligérants ayant décidé que toutes les terres et seigneureries prises à l'occasion de cette guerre seraient rendues, le sieur Pierre Derros avait plusieurs fois nommé le Comte d'Armagnac de lui restituer la terre de Vidouze et sur le refus de ce dernier il s'adressait au Roi.Celui-ci considérant que par suite de l'arrêt du Parlement de Paris de 1470, le Comté d'Armagnac avait été placé sous séquestre à son profit devait restituer la dite seigneurie en suppliant. En conséquence, de ces lettres patentes, noble seigneur, Pierre de Ros, se présente le 15 Avril 1473 à Vidouze assisté du Notaire et de diverses notabilités et il y reçut le serment de fidélité de la population assemblée.

Les seigneurs de Rodes ou arodes sont connus dans le pays. Une vielle tradition leur attribue la possession d'un château fort sur le territoire de la section de Vauze, commune de Bassillon, canton de Lembeye. L'emplacement de ce château est encore apparent sur un tertre appelé "Les Moutats". Paul Raymond, ancien archiviste de Basses-Pyrénées, déclare dans son Dictionnaire topographique que la "Senhorie de Rode et Bausée était un fief relevant de la Vicomté de Béarn". Elle avait été créée en 1641 sous la forme d'une baronnie qui comprenait Peyrelongue-Abos et Vauzé. Elle a dû s'éteindre dans la suite, car, en 1760, le terrier de Vauzé ne la mentionne plus. Le territoire de Vauzé est contigu à celui de Vidouze.




[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Commune de Vidouze.] [Sommaire de la monographie de Vidouze]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours
des communes de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées.

Entraide apportée par :
- M. Alain Eymard
.
© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share