Lexique d'Héraldique.



00036426
copyrightdepot.com




Abaissé : (1) Attribut du chef dont le 1/3 supérieur est de l'émail du champ.- (2) Se dit aussi du vol et des ailes des oiseaux, quand au lieu d'être tournés du côté du chef, leurs extrémités regardent la pointe.

Abîme ou cœur : Point central de l'écu, ou d'un meuble. On dit qu'une figure est placée en abîme lorsqu'elle se trouve parmi d'autres figures au centre de l'écu.

Accolé : (1) Qualifie les figures placées les unes à côté des autres et se touchant (losanges, mâcles, rustes, fusées ...) qui se touchent par leurs angles ou leurs flancs sans remplir tout le champ de l'écu. - (2) Attribut d'une figure (croix, échalas, colonne, arbre, épée...) autour de laquelle est enroulé un meuble (cep de vigne, serpent, corde...) - (3) Attribut d'un animal dont le collier est d'un émail particulier (syn.colleté). (4) Se dit aussi de deux écus placés l'un &a` côté de l'autre.

Accompagné : Attribut d'un meuble ou d'une pièce qui ne sont pas représentés seuls mais avec des meubles secondaires.

Accorné : Animal dont les cornes sont d'un émail différent de celui de la tête.

Accosté : Attribut d’un meuble principal - ou d’une pièce - posé en pal, de part et d’autre duquel sont posées des figures secondaires généralement en nombre égal.

Adextré : (1) Attribut d’une pièce principale -ou d’une figure- accompagnée à dextre d’une ou plusieurs pièces ou figures secondaires, généralement dans le même sens qu’elle.- (2) Se dit aussi d'un écu parti, dont la partie dextre occupe le tiers de sa largeur. (contr. senestré)

Adossé : Attribut de deux animaux représentés dos à dos ou de deux objets dont les tranchants ou les pointes sont tournés vers les flancs de l'écu (contr. affronté ).

Affaissé : Qualifie les partitions ou les pièces courbées vers le bas de l'écu. (contr. voûté)

Affronté : Attribut de deux animaux qui se regardent ou de deux objets dont les tranchants ou les pointes se regardent (contr. adossé ).

Agité : Se dit de la mer où l'ombre des vagues est d'un émail différent de celui de l'eau.

Agneau pascal : Agneau retenant de sa patte levée la hampe d'une croix appuyée sur son épaule et ornée d'une banderole généralement d'argent chargée d'une croisette de gueules.

Aigle : En blason l'aigle est du genre féminin. Ses ailes sont en général ouvertes, pointes vers le haut (elle est alors éployée, terme ambigu qu'il est d'autant plus inutile de blasonner que certains héraldistes, à une certaine époque, l'ont utilisé pour désigner une aigle bicéphale). Si les ailes sont tournées vers la pointe de l'écu, il faut préciser que l'aigle est au vol abaissé.

Ajouré : (1) Attribut d'édifices dont les fenêtres sont d'un émail particulier. - (2) Attribut de figures percées à jour, qui laissent voir l'émail du champ.

Alérion : Sorte de petite aigle représentée sans bec ni pattes, son vol est normalement abaissé.

Alésé : Attribut de pièces ou de meubles ne touchant pas les bords de l'écu.

Allumé : (1) Attribut des flambeaux, cierges, lampes, grenades ... dont la flamme est d'un émail particulier . - (2) des animaux dont les yeux sont d'un émail différent de celui du corps. (cf. animé).

Ancre : On appelle stangue la tige ou la verge des ancres, gumène leur câble, trabe leur jas, mais on ne nomme ces parties que lorsqu'elles sont d'un émail particulier. La position ordinaire de l'ancre est d'être en pal, la trabe vers le chef de l'écu

Anille : Figure stylisée formée de deux crochets en forme de C, adossés et accolés, et parfois réunis par une petite traverse horizontale. Ne pas confondre avec le fer de moulin.

Animé : Qualifie le cheval et la licorne lorsque leurs yeux sont d'un émail particulier. (cf. allumé)

Anneau ou Annelet : Très fréquent dans les armoiries et presque toujours en nombre. On appelle vires plusieurs anneaux concentriques, qui sont ordinairement au nombre de trois.

Antique : Qualifie la couronne qui est ornée de pointes au lieu de fleurons.

Appaumé : Se dit de toute main ouverte, c'est-à-dire dont on voit la paume, ce qui est sa représentation habituelle : terme qu'il est donc inutile de blasonner. Par contre, si l'on voit le dos de la main, celle-ci doit être dite contre-appaumée.

Appointé : Attribut de figures aux extrémités pointues qui se regardent ou convergent vers un même point. Si elles se touchent, on préfèrera contre-pointé.

Argent : L'un des métaux héraldiques. En gravure, il est représenté par un fond uni (blanc).

Armé : (1) Attribut des animaux dont les griffes ou les ongles sont d'un émail particulier. - (2) Qualifie également les êtres humains ou les parties d'être humain (bras, dextrochère, etc.) porteurs d'une arme ou revêtus d'une armure. - (3) Se dit aussi d'une lance ou d'une flèche dont le fer est d'un émail particulier (syn. ferré).

Arraché : (1) Se dit des arbres et des plantes dont les racines sont apparentes. - (2) Se dit aussi des têtes et membres d'animal qui, n'étant pas coupés net, présentent des lambeaux et paraissent avoir été séparés violemment du tronc.

Arrêté : Attribut d'un animal représenté immobile sur ses 4 pattes.

Auréolé : Qualifie les saints, les anges et l'agneau pascal dont la tête est entourée d'une auréole d'un émail particulier.

Avant-mur : On appelle ainsi un pan de muraille crénelée joint à une tour.

Azur : Bleu. En gravure, il est représenté par des traits horizontaux.

--------

Badelaire : Sorte de cimeterre à lame courte, large et recourbée. On le dit aiguisé de son tranchant, garni ou monté de sa poignée, etc., quand ces parties sont d'un émail particulier.

Bande : Pièce ayant la forme d'une large bande diagonale allant de l'angle dextre du chef à l'angle senestre de la pointe. Employée seule, sa largeur est égale au 1/3 de la largeur de l'écu. - Rangé(e)s en bande : Attribut de meubles rangés en diagonale, dans le sens de la bande. Ces meubles sont généralement posés à plomb, sinon il faut le préciser. - Posé en bande : Attribut d'une pièce longue inclinée dans le sens de la bande. - Tiercé en bande : Attribut de l'écu divisé en diagonale dans le sens de la bande en trois parties égales d'émaux différents. NB : Lorsqu’une bande est chargée ou semée de meubles, ceux-ci sont posés dans le sens de la bande, sinon il faut préciser qu‘ils sont à plomb.

Bandé : (1) Se dit de l'écu et des figures qui sont divisés dans le sens de la bande en un nombre pair (4, 6 ou 8) de parties égales (pièces) et d'émaux alternés. Le bandé est normalement constitué de six bandes, sinon il faut le spécifier. - (2) Attribut de la tête de Maure ou de toute autre tête ayant un bandeau sur les yeux. (Ne pas confondre avec lié).- (3) Se dit de l’arc tendu.

Barbé ou barbeté ou barbillé : (1) - Qualifie le coq et le dauphin dont le "jabot" ou la "barbe" est d'un émail particulier. - (2) Se dit aussi des êtres humains dont la barbe est d'un émail différent de celui de la tête. - (3) Se dit encore des roses, dont les pointes sont autrement émaillées que le reste de la fleur. Dans ce dernier cas, on dit aussi pointé.

Bardé : Qualifie le cheval dont le harnachement est d'un émail particulier.

Barre : Pièce ayant la forme d'une bande diagonale allant de l'angle senestre du chef à l'angle dextre de la pointe. Employée seule, sa largeur est égale au 1/3 de la largeur de l'écu. (contr. bande)

Barré : Se dit de l'écu et des figures qui sont divisés dans le sens de la bande en un nombre pair (4, 6 ou 8) de parties égales (pièces) et d'émaux alternés. (contr. barré)

Bastillé : Attribut d'une pièce ou d'une partition dont le bord inférieur est échancré par des créneaux (contraire : crénelé)

Bataillé : Qualifie la cloche dont le battant est d'un émail particulier.

Bâton : Nom que l'on donne à la bande réduite au tiers de sa largeur normale, souvent employé comme brisure.

Becqué : Attribut d'un oiseau dont le bec est d'un émail particulier.

Beffroi (vairé en) : Nom que l'on donne au vair lorsque ses clochettes sont de grande taille, et plus particulièrement lorsqu'elles sont disposées en trois tires seulement

Besant : Pièce de forme circulaire qui est toujours d'or, d'argent ou de fourrure. (cf. tourteau).

Besanté : Qualifie l'écu ou les figures qui sont semés de besants. S'emploie surtout pour la bordure et l'on spécifie le nombre de besants.

Bicéphale : Qualifie les animaux dotés de deux têtes, principalement l'aigle .

Billette : Petite pièce généralement en nombre en forme de rectangle dont la hauteur est à peu près égale au double de la largeur . Elle est généralement verticale sinon, horizontale, elle est dite couchée.

Billetté ou billeté : Qualifie l'écu ou les figures qui sont semés de billettes. (Famille Olivier) Peu usité, on dit généralement : semé de billettes.

Bisse : Serpent stylisé dont le corps forme des ondulations ou des nœuds.

Bordé : Se dit des croix, des bandes, des sautoirs, des gonfanons et, d'une manière générale, de toutes les figures dont le bord est d'un émail particulier

Bordure : Pièce honorable épousant la forme de l’écu, et dont la largeur est de 1/6 de celle de l’écu.

Bouclé : (1) Qualifie un objet muni d'une boucle d'un émail particulier. - (2) Se dit de tout animal qui, ayant un collier, porte à ce collier une boucle souvent d'un émail particulier. - (3) Se dit aussi parfois des animaux (taureau, porc, ours, buffle) qui ont un anneau passé dans les narines.

Bretessé : Qualifie une pièce crénelée symétriquement sur ses deux côtés (dans le cas de l'alternance, on dit contre-bretessé).

Bridé : Qualifie le cheval dont la bride est d'un émail particulier.

Brisé : (1) Se dit des armoiries qui comportent une brisure. - (2) Qualifie le chevron dont la pointe est coupé suivant un angle droit. Ne pas confondre avec rompu et fendu. - (3) Se dit aussi des lances, piques, flèches, etc., dont la hampe ou le fût n'est pas d'une seule pièce, ou de chaînes qui ne sont pas d'une seule pièce.

Brisure : Modification apportée à des armoiries par un individu qui, n'étant pas l'aîné ou le chef d'armes, n'a pas le droit de les porter pleines.

Brochant : Attribut d'une pièce ou d'un meuble qui couvre partiellement un ou plusieurs autres.

Burelle ou Burèle : Fasce réduite au 1/3 de sa largeur.

Burelé : Nom que prend le fascé lorsque le nombre de ses divisions est égal ou supérieur à dix. On doit spécifier le nombre des burelles s'il est supérieur à dix.

--------

Câblé : Attribut de pièces comme la fasce, la croix, la bande... qui semblent formées de câbles tortillés.

Canton : Pièce correspondant au 1/9 de l’écu (1/3 de largeur sur un 1/3 de hauteur de l’écu).

Cantonné : Attribut du sautoir ou de la croix accompagnés de meubles secondaires.

Caparaçonné : Qualifie le cheval dont la housse et le harnachement sont d'un émail particulier.

Carnation : Émail de couleur blanc-rosé appliqué aux parties du corps humain représentées dans leur teinte naturelle.

Cartelé : Maçonné en carreaux.

Chabot : Poisson à grosse tête, vu du côté dorsal (Jarnac). On le trouve plus rarement de profil en pal.

Chaînes de Navarre : Ensemble de chaînes d'or posées en croix, sautoir et orle aboutissant à huit annelets, trois en chef, deux en flancs et trois en pointe, et mouvant d'un neuvième posé en abîme, souvent chargé d'une émeraude.

Champ : Fond de l'écu sur lequel sont représentés les différents meubles ou pièces. Du champ se dit d'un meuble ou d'une pièce du même émail que celui du champ.

Champagne : Pièce occupant le 1/3 inférieur de l'écu.

Chapé ou chappé : Partition en forme d'angle aigu, délimitée par deux lignes obliques descendant du milieu du chef vers les angles de la pointe (le champ, premier à être nommé, est celui contenu dans la pointe).

Chaperonné : (1) Attribut de l'oiseau de proie (Mazangé 41) et parfois du lion coiffés d'un chaperon. - (2) Partition formée par des diagonales reliant le milieu du bord supérieur de l'écu au milieu des flancs.

Chargé : Attribut d'une pièce sur laquelle sont posés un ou plusieurs meubles.

Chaussé : Partition en forme d'angle aigu, délimitée par deux lignes obliques montant du milieu de la pointe vers les angles du chef (forme de V) (le champ, premier à être nommé, est celui contenu dans le V).

Chef : Partie supérieure de l'écu dont la hauteur est égale au 1/3 de la largeur de l'écu. Rangé(e)s en chef : se dit de meubles placés côte à côte en haut de l'écu.

Chevron : Pièce en forme de compas ouvert dont les branches d'une largeur équivalente au 1/3 de la largeur de l'écu, s'il est représenté seul, se rejoignent vers le bord supérieur de l'écu sans le toucher.

Chevronné : Qualifie l'écu et les figures divisés en un nombre pairs de chevrons égaux de largeur et d'émaux alternés. Le chevronné classique est de 6 pièces.

Chevronnel : Chevron diminué en largeur (syn. étai)

Chicot : Figure stylisée, représentée par un bâton épais et noueux. (syn. écot)

Cintré : Qualifie le monde ou le globe entouré d'un cercle d'un émail particulier.

Clariné : Attribut d'un animal dont la clochette ou clarine est d'un émail particulier.

Cléché : Attribut d'une pièce, particulièrement de la croix, dont les extrémités s'élargissent en forme d'anneau de clé en losange.

Clef : Son anneau est en général ovale, mais peut être aussi en losange. La position normale de la clé est en pal, l’anneau vers la pointe, le panneton vers dextre sinon elle est versée ou renversée. Avec le panneton à senestre, elle est contournée. Deux clefs peuvent être adossées, leur pannetons tournés vers les flancs de l’écu ou au contraire affrontées. Si leurs anneaux sont passés l’un dans l’autre, elles sont entretenues. On les rencontre souvent "passées en sautoir ".

Cloué ou clouté : Qualifie les figures (collier, fer à cheval, etc.) comportant des clous d'un émail particulier.

Cœur : (1) Petite figure en forme de cœur. - 2 - Nom parfois donné au centre de l'écu (syn. abîme).

Colleté : Qualifie les animaux munis d'un collier d'un émail particulier.

Comble : Nom que prend le chef lorsqu'il est réduit aux 2/3 de sa hauteur ordinaire.(syn. chef retrait)

Componé : Qualifie les pièces divisées en compartiments carrés ou rectangulaires, égaux et d'émaux alternés.

Contourné : (1) Attribut d'un meuble représenté dans le sens contraire de sa position normale : ainsi un animal tourné vers senestre, au lieu de dextre sa position normale. - (2) Se dit parfois du chevron et du croissant lorsque leurs pointes se dirigent vers le flanc senestre de l'écu.

Contre-bandé : Nom que prend le bandé lorsqu'il est tranché d'un trait oblique qui le divise en demi-bandes d'émaux alternés.

Contre-bretessé : Nom donné au bretessé lorsque ses merlons et ses créneaux opposés se correspondent.

Contre-chevronné : Nom que prend le chevronné lorsqu'il est parti d'un trait vertical qui le divise en demi-chevrons d'émaux alternés.

Contre-écartelé : Nom de l'écartelé placé dans un des quartiers d'un écu déjà écartelé.

Contre-pointé : Se dit des figures aux extrémités pointues qui se touchent. Si les extrémités ne se touchent pas, le terme appointé est préférable.

Contre-posé(e)s : Se dit de 2 pièces posées l'une à côté de l'autre ou l'une au-dessus de l'autre dans un sens opposé.

Coquille : Elle peut être oreillée d'un émail particulier.

Cor : (1) Le cor ou cor de chasse est représenté avec sa guiche ou attache, ses viroles, son embouchure à dextre et son pavillon à senestre, sinon il est contourné. Si les différentes parties du cor sont d’un émail particulier, il peut être enguiché, virolé, embouché, pavillonné. NB cf. huchet que certains auteurs différencient du cor par le fait qu’ils ne sont ni enguichés ni virolés. - (2) Nom donné aux ramifications des bois du cerf.

Cornière : Figure représentant une anse de chaudron ou de marmite.

Cotice : Bande réduite aux 2/3 de sa largeur.

Coticé : Se dit de l'écu et des figures qui sont divisés dans le sens de la bande en un nombre pair (10 ou plus) de parties égales (pièces) et d'émaux alternés.

Côtoyé : Attribut de la bande, barre, cotice... accompagnées sur toute leur longueur ou presque par un ou plusieurs meubles rangés dans la même direction que ces pièces et généralement en nombre égal de part et d’autre.

Couché : Attribut d'une figure représentée horizontalement contrairement à sa position normale qui est d'être verticale.

Couleur : Azur, gueules, sinople, sable, pourpre, et, très rarement dans l'héraldique française, sanguine, tenné, orangé.

Coulisse : Synonyme de herse (sarrasine). Un édifice dont l'entrée et fermée par une coulisse est dit coulissé ou hersé.

Coupeau : Nom donné au sommet arrondi d'une montagne.

Coupé : Attribut de l'écu coupé en deux parties égales par un trait horizontal.

Courant : Attribut : (1) d’un animal dans l’attitude de la course - (2) d’une rivière dont la surface rappelle le mouvement de l’eau.

Cousu : Attribut d'une pièce de métal sur métal ou de couleur sur couleur, ce qui est contraire aux lois de l'héraldique. C'est le cas fréquent du chef et du champ qui peuvent être de deux couleurs ou de deux métaux différents.

Couvert : Attribut d'un édifice ayant un toit pointu du même émail. Si le toit est d'un émail différent, l'édifice st dit essoré ou pavillonné. Lorsque le toit est en forme de trapèze, l'édifice est dit couvert en croupe.

Crancelin : Figure typiquement héraldique, représentée par un fragment de couronne posé en bande.

Crénelé : Attribut d'une pièce ou d'une partition dont le bord supérieur est échancré par des créneaux (contraire : bastillé).

Créquier : Arbre stylisé (prunier sauvage), représenté avec ses racines et ses fruits, et ressemblant à un chandelier à sept branches.

Croisé : Attribut du monde sommé d'une petite croix.

Croisette : Petite croix alésée.

Croissant : Petite figure ayant la forme d'un croissant (posée normalement les cornes vers le chef).

Croix de Saint-André : Sautoir alésé.

Croix de Toulouse : Croix vidée, cléchée et pommetée de 12 pièces (3 par branche). Elle est généralement d'or sur champ de gueules.

Croix latine : Croix dont la traverse se trouve aux 3/4 de la hauteur.

--------

Dauphin : Si les différentes parties de son corps sont d'un émail particulier, il peut être allumé (œil), barbé (barbillons), oreillé, (ouïe), loré (nageoires), crêté (crête), peautré.

Défaillant : Qualifie un meuble dont il manque la moitié dextre ou la moitié senestre.

Défendu : Qualifie les animaux (sanglier, éléphant, etc.) armés de défenses d'un émail particulier.

Demi-vol : Représentation de l’aile senestre d’un oiseau. S'il s'agit d'une aile dextre, le demi-vol est contourné.

Denché : Qualifie les pièces et les partitions dont les lignes de bordure sont découpées en dents de scie accentuées.

Denté : (1) Qualifie les animaux dont les dents sont d'un émail particulier. - (2) Syn. de denché (avec des dents plus petites).

Deux et un : C'est la disposition la plus usitée en armoiries, de trois pièces dont les deux premières sont en chef et la troisième en pointe. Il est inutile de le blasonner (cf. position).

Dextre : (1) Terme indiquant le côté droit de l'écu quand on le porte, c'est-à-dire le côté gauche de l'écu quand on le regarde. - (2) Main droite.

Dextrochère : Figure constituée par un bras droit, mouvant du flanc senestre de l'écu et tendu vers le côté opposé. Il peut être armé, paré, alésé, tenir un meuble, être mouvant d'une nuée...

Divise : Burelle employée seule.

Donjonné : Attribut d'un château ou d'une tour dont la partie supérieure porte un ou plusieurs donjons ou tourelles.

--------

Écartelé : Attribut de l'écu divisé par un trait vertical et un horizontal en quatre quartiers numérotés de un à quatre, de dextre à senestre et de haut en bas. Lorsque les lignes sont diagonales, on parle d'écartelé en sautoir.

Échiqueté : Partition formée par des lignes horizontales et verticales se coupant à angles droits et constituant comme un damier d'émaux alternés.

Écimé : Qualifie le chevron dont la pointe est coupée horizontalement.

Éclatant : Attribut de la grenade militaire représentée avec des fissures d'où s'échappent des flammes.

Éclipsé : Attribut du soleil représenté non figuré (synonyme : éteint ).

Écot : Figure stylisée, représentée par un bâton épais et noueux. (syn. chicot)

Émail : Terme utilisé pour désigner l'ensemble des métaux, couleurs et fourrures employés en héraldique.

Émanché : Trait de partition formé généralement d'une pointe triangulaire et de deux demies : les dents ainsi obtenues sont plus grandes que celles du denché (environ 1/3 de la largeur de l'écu.)

Embouché : Qualifie le cor et les instruments de musique à vent dont l'embouchure est d'un émail particulier

Embrassé : Partition de forme triangulaire dont la base se trouve sur l'un des flanc de l'écu et dont la pointe touche le milieu du flanc opposé.

Emmanché : (1) Qualifie un outil dont le manche est d'un émail particulier.- (2) Parfois employé à tort comme synonyme d'émanché qu'il vaut mieux utiliser pour éviter toute ambiguïté.

Empenné : Attribut de la flèche ayant une empenne d'un émail particulier.

Empoigné : (1) Attribut de figures posées en pal et en sautoir et liées entre elles - (2) Attribut d'un objet tenu par une main ou une patte d'animal.- (3) Attribut de flèches formant faisceau et réunies en cœur.

Enchaussé : Quartier dextre ou senestre de la pointe de l'écu, de forme triangulaire, délimité par un trait oblique joignant le milieu de l'un des flancs au centre de la pointe.

Endenté : (1) Qualifie l'écu, une pièce ou une partition divisée en triangles égaux et d'émaux alternés. - (2) Est parfois, à tort, employé comme synonyme de denté.

Englanté : Qualifie le chêne ou la branche de chêne qui porte des glands d'un émail particulier.

Engrêlé ou engreslé : Qualifie les pièces dont les lignes de bordure sont découpées en petites dents arrondies, les pointes étant dirigées vers l'extérieur.

Enguiché : Attribut d'un cor de chasse dont la cordelière qui le tient est d'un émail particulier. (syn. lié)

Enquerre (Armes à) : Armes dérogeant à la règle qui interdit de mettre couleur sur couleur ou métal sur métal : elles sont ainsi appelées, car il y a lieu de "s'enquérir" des raisons pour lesquelles elles le sont.

Enté : Qualifie, chez quelques auteurs, l'écu ou les figures divisées horizontalement par des lignes parallèles fortement ondulées.

Entresemé : Attribut du papelonné, du fretté... dont les claires-voies sont chargées de meubles.

Épanoui : Qualifie la fleur de lys ornée d'étamines entre ses fleurons et d'arabesques à l'extrémité de ses pétales, comme si elle était dans la plénitude de sa floraison (syn. florencé).

Éployé : cf. aigle.

Équipé : Attribut d’un bateau muni de ses cordages, généralement d’un émail particulier.

Équipolés (points) : Carrés d'émaux alternés, obtenus en divisant l'écu par deux traits horizontaux et deux traits verticaux.

Escarboucle ou rais d'escarboucle : Figure stylisée, composées de huit branches fleuronnées ou fleurdelysées parfois pommetées rayonnant autour d'un cercle.

Essorant : Attribut d'un oiseau représenté de 3/4, les ailes entrouvertes élevées de part et d'autre de son corps, prêt à prendre son essor.

Essoré : (1) Attribut d'un édifice ayant un toit pointu d'un émail particulier. (synonyme : pavillonné ) - (2) Attribut d'un oiseau aux ailes largement ouvertes (synonyme : éployé ).

Estré : Qualifie la croix diminuée de largeur (entre 2/3 et 1/3 de sa largeur normale)

Étai : Chevron diminué en largeur (syn. chevronnel)

Éteint : Se dit du soleil représenté non figuré (syn. éclipsé)

--------

Failli : Attribut (1) d'une pièce ou d'un trait de partition qui est interrompu avant de toucher le bord de l'écu . - (2) du chevron dont l'une des branches - à préciser - est fendue perpendiculairement laissant voir le champ (syn. préférable rompu )

Fasce : Pièce utilisée sous la forme d'un bandeau horizontal occupant toute la largeur de l'écu en son milieu et dont la largeur équivaut au 1/3 de la largeur de l'écu quand elle est employée seule. Posé en fasce : posé horizontalement. Rangé(e)s en fasce : Attribut de figures placées horizontalement côte à côte.

Fascé : Attribut de l'écu divisé en un nombre pair de fasces égales d'émaux alternés. Le fascé est généralement de 6 pièces, sinon il faut en signaler le nombre.

Fer de moulin : Petite figure stylisée évoquant un crampon de meule et représentée par deux C adossés et réunis par deux traverses. Ne pas confondre avec l'anille.

Ferlé : Qualifie les voiles d'un navire lorsqu'elles sont repliées.

Fermail : Figure stylisée, représentée par une boucle munie d'un ardillon.

Feuillé : Attribut de plantes représentées avec des feuilles dont il convient de signaler le nombre et l'émail.

Fiché ou au pied fiché : Qualifie les pals et les croix lorsque leur partie inférieure est effilée en forme de pointe.

Filet : Pièce diminuée représentée par un trait fin.

Filière : Nom que prend la bordure lorsqu'elle est de faible largeur.

Flammé : Attribut des bateaux dont le mât est sommé d'un drapeau. Terme préférable à pavillonné...

Flanc : Côté de l'écu.

Flanchis : Figure géométrique représentée par un sautoir alésé.

Flanqué : (1) Se dit de l'écu parti de deux lignes courbes descendant des angles du chef vers ceux de la pointe . - (2) Se dit du sautoir cantonné de meubles aux cantons 2 et 3 . - (3) Se dit d'un ouvrage souvent fortifié (château, porte...) ayant sur ses côtés une tour, une échauguette. - (4) Flanqué en pal : désigne un flanqué qui occupe sur chaque flanc le 1/6 de la largeur de l'écu.

Fleur de lys : Elle peut être au pied nourri, i.e sans sa partie inférieure. Si son pétale supérieur est ouvert et qu'elle présente des boutons entre les pétales, on la dit épanouie ou florencée.

Fleurdelisé ou fleurdelysé : Qualifie toute figure, mais principalement la croix, dont les extrémités se terminent par une fleur de lys au pied nourri.

Florencé : (1) syn. épanoui - (2) Qualifie toute figure et plus particulièrement la croix dont les extrémités se terminent en forme de fleur de lys sans barrette transversale.

Foi : Meuble composé de deux mains dextres posées comme si deux personnes se serraient la main. Elle est généralement en fasce, mouvant des bords de l'écu sinon elle est dite alésée.

Fourrure : Les deux principales sont l'hermine et le vair.

Franc canton : Pièce correspondant au 1/9 de l’écu (1/3 de largeur sur un 1/3 de hauteur de l’écu), placée en chef à dextre.

Franc quartier : Pièce correspondant au 1/4 de l’écu (1/2 largeur sur 1/2 hauteur de l’écu), placée en chef à dextre.

Fretté : Qualifie l'écu ou les pièces et partitions chargés de cotices en bande et de cotices en barre qui s'entrecroisent et forment une sorte de treillis. L'écu fretté l'est généralement de 6 pièces, sinon il faut en préciser le nombre.

Furieux : Qualifie le taureau et le bœuf dressés sur leurs pattes de derrière.

Fusée : Petite figure géométrique, représentée par un losange de forme très allongée.

Fuselé : Attribut de l’écu -ou d’une pièce- couvert de fusées, c'est-à-dire de losanges allongées de 2 émaux alternés. Dans un écu fuselé, il rentre généralement 6 fusées en largeur et 2 et 1/2 en hauteur.

Futé : Attribut des arbres dont le tronc est d'un émail particulier.

--------

Gai : Qualifie le cheval lorsqu'il est représenté sans bride ni harnais.

Garni : Attribut de l'épée dont la garde et la poignée sont d'un émail particulier.

Gironné : Partition en forme d'ailes de moulin d'émaux alternés, généralement constituée par la superposition du parti, du coupé, du taillé et du tranché, soit 8 pièces, sinon il faut en préciser le nombre.

Girouetté : Attribut d'un édifice dont le toit est sommé d'une girouette.

Grilleté : Qualifie l'oiseau de proie qui porte à la patte ou au cou un grelot d'un émail particulier.

Gringolé : Qualifie une pièce, en général la croix, dont les extrémités se terminent par deux têtes de serpent adossées .

Gueules : Couleur rouge. En gravure représentée par des traits verticaux.

Guivre : Sorte de serpent monstrueux, semblant vomir un enfant ou un homme.

--------

Habillé : Attribut d’un bateau dont les voiles sont d’un émail particulier.

Halissant : Terme qui est une déformation de "à l'issant" que l'on utilise pour la guivre représentée vomissant un enfant d'un émail particulier.

Hardi : Qualifie le coq lorsqu'il lève une patte, en général la patte droite.

Harpie : Créature chimérique, représentée par une aigle à tête de femme.

Haussé : Qualifie une pièce, généralement la fasce ou le chevron, placée plus haut que sa position ordinaire.

Haut : Attribut d'une épée représentée la pointe en haut, ce qui est sa position normale. Il est donc inutile de le blasonner.

Hermine : Fourrure d'argent semée de mouchetures de sable sans nombre.

Herse : Il en existe de deux sortes : 1 - La herse sarrasine qui ferme l'entrée d'un château, d'une tour, d'une porte, etc. (syn. coulisse). L'édifice est dit alors hersé ou coulissé.- 2 - La herse de labour qui est un instrument aratoire représentée en perspective généralement sous forme d'un trapèze ou d'un triangle.

Honorables (pièces) : Qualifie chez certains auteurs les pièces d'un emploi fréquent dans le blason. Les huit principales sont la fasce, le pal, la bande, la barre, le chef, le chevron, la croix et le sautoir.

Houseau : Espèce de botte montant jusqu'au haut de la cuisse.

Huchet : Nom héraldique du cor de chasse représenté sans attache.

Hure : Nom de la tête du sanglier, et plus rarement du saumon ou du brochet.

--------

Immortalité : Nom que l'on donne au bûcher sur lequel est placé le phénix.

Isolé : Attribut des meubles tels que montagnes, terrasses..., qui, ayant leur place ordinaire à la pointe de l’écu, sont haussés dans le champ et ne touchent pas la base de l’écu.

Issant : (1) Qualifie les animaux qui sont représentés à mi-corps et qui semblent sortir des bords de l'écu ou d'une pièce. Ne pas confondre avec naissant. - (2) Terme parfois employé pour des meubles autres que les animaux au lieu de mouvant qui est préférable.

--------

Jumelle : Pièce formée de 2 fasces rétrécies séparées par un intervalle de même largeur, la largeur totale de la jumelle équivalant aux 3/4 de largeur d’une fasce normale.

--------

Lacs d'amour : Figure stylisée, représentée par un cordon orné d'un ou plusieurs nœuds, lâches ou serrés.

Lambel : Petite figure représentée par une traverse horizontale où sont accrochés un certain nombre de pendants rectangulaires (au Moyen-Àge) (on le dit alors à l'antique) ou trapézoïdaux (à l'époque moderne).

Lampassé : Attribut du lion, du léopard, du griffon, du dragon, de l'aigle dont la langue est d'un émail particulier. Pour les autres animaux, on préfèrera langué.

Léopard : Lion ayant la tête de face, le panache de la queue tourné vers l'extérieur, et le plus souvent représenté passant. Il peut être à queue lionnée (la houppe retombant vers le dos), rampant (la tête de face, la houppe tournée vers l'extérieur), lionné (rampant, la tête de face, la houppe tournée vers le dos).

Léopardé : Qualifie le lion lorsqu'il est figuré passant et pourvu de la queue du léopard.

Levant : Qualifie le quart de soleil placé à l'angle dextre du chef (syn. naissant)

Lié : Attribut : (1) d'un ensemble d'objets réunis par un lien (ex. une gerbe) - (2) du cor dont le cordon de suspension est d'un émail particulier (syn. enguiché). - (3) de la tête de Maure portant un bandeau sur le front, lié derrière la tête. (Ne pas confondre avec bandé).

Lion : Il est généralement représenté rampant, - ce qu'il est donc inutile de blasonner - le panache de la queue tournée vers le dos. Il peut être à queue léopardée (la houppe de la queue tournée vers l'extérieur, passant, représenté dans le sens de la marche, la tête de profil, la houppe de la queue retombant sur le dos, léopardé, i.e. passant avec la houppe de la queue tournée vers l'extérieur.

Lionné : Qualifie le léopard lorsqu'il est rampant, la tête de face, la houppe tournée vers le dos.

Lis de jardin : Il est représenté au naturel avec une tige et des feuilles. À ne pas confondre avec la fleur de lys.

Listel : Petite banderole ou ruban sur lequel sont inscrits des devises, légendes ou des cris.

Longé : Attribut du faucon et de l'épervier dont les pattes portent des liens avec parfois des grelots (cf. grilleté).

Losangé : Attribut d'un écu ou d'une pièce couverte de losanges de 2 émaux alternés. Dans l'écu losangé, il rentre généralement 4 losanges en largeur et 3 et 1/2 en hauteur (ou 4 et 1/2 si les losanges sont carrées).
(NB : le mot losange est féminin en héraldique).

Loup : Il est généralement représenté la queue pendante, ce qui permet de le distinguer du renard dont la queue plus touffue est relevée. Le loup rampant est dit ravissant.

--------

Mâcle : Petite figure géométrique en forme de losange évidé.

Maçonné : Attribut d'un édifice dont les lignes qui séparent les pierres sont d'un émail particulier .

Main : cf. dextre, senestre, appaumé.

Mal ordonnés : Attribut de meubles rangés 1 en chef et 2 en pointe.

Mantelé : Partition en forme de chapé mais dont la pointe se trouve au niveau du point d'honneur de l'écu.

Massacre : Figure stylisée, constituée par les deux bois du cerf réunis autour de l'os frontal.

Membré : Attribut des animaux dont les membres sont d'un émail particulier.

Même (de ou du) : De la même couleur ou du même métal.

Merlette : Petite figure représentée par un oiseau stylisé, vu de profil et dépourvu de bec et de pattes.

Métal : Or ou argent.

Meuble : Nom donné à tout objet figurant à l'intérieur de l'écu et qui n'est pas une pièce.

Molette d'éperon : Elle est représentée comme une étoile à six branches trouée en son milieu.

Monde ou globe : Figure représentant un monde sous la forme d'une boule entourée d’un cercle et toujours sommé d’une croix .

Monstrueux : Qualifie les animaux qui sont dotés d'une tête, d'un corps ou de pattes qui ne leur appartiennent pas.

Morné : Qualifie les animaux, en général le lion, représentés sans langue, sans dents, et sans griffes (sans bec ni serres pour les oiseaux).

Moucheture d'hermine : Petite queue d'hermine stylisée de sable, formée de trois points allongés disposés en croix et d'une queue au pied élargi par trois pointes.

Mouvant : Attribut d'un meuble semblant sortir d'un bord ou de la pointe de l'écu ou d'une ligne de partition ou d'une pièce.

--------

Nageant : Qualifie les poissons, cygnes... posés en fasce ou en bande et semblant nager.

Naissant : (1) Qualifie les animaux ou les êtres humains dont on ne voit que la partie supérieure et qui semblent sortir du cœur de l'écu. Ne pas confondre avec issant.- (2) syn. de levant pour le soleil.

Naturel (au) : Représenté dans sa forme et ses couleurs naturelles.

Nébulé : Qualifie une pièce ou une partition dont les lignes de bordure présentent des ondulations semblables aux contours d'un nuage.

Nimbé : Synonyme auréolé.

--------

Ombre : Certains héraldistes désignent par ce terme un soleil non figuré ou d'un émail différent de l'or. Pour éviter toute ambiguïté, il vaut mieux éviter ce terme et dire un soleil non figuré ou éclipsé ou éteint, ou un soleil de gueules (non figuré, s'il n'a pas de visage).

Ombré : Attribut de l'eau dont on indique le mouvement par de petits traits figurant les vagues (syn. agité).

Ondé : Attribut d'une pièce représentant des ondulations.

Onglé : Attribut d'un animal dont les ongles ou les sabots sont d'un émail particulier.

Or : Métal représenté en gravure par des pointillés.

Ordonné : Qualifie l'arrangement d'un ensemble de plusieurs meubles identiques. Quand ils sont alignés on dit qu'ils sont rangés. (cf. position).

Orle : Bordure dont la largeur est d’une moitié de largeur de bordure (c'est-à-dire 1/12 de largeur de l’écu) et qui est placée à la même distance des bords de l’écu. Ordonnés en orle : Attribut des meubles en nombre entourant un écu à l'emplacement de l'orle.

Otelles : Petites figures en forme d'amandes adossées posées en croix ou en sautoir.

Ouvert : Qualifie en particulier les bâtiments dont la porte est d'un émail particulier.

--------

Pairle : Pièce en forme de Y. Tiercé en pairle : qualifie l'écu divisé en trois parties par un Y tracé à partir des angles du chef et du milieu de la pointe de l'écu, chaque partition étant d'un émail particulier.

Pal : Pièce ayant la forme d'un bandeau vertical dont la largeur (quand il est employé seul) équivaut à 1/3 de la largeur de l'écu. Rangé(e)s en pal : se dit de meubles rangés l'un au-dessus de l'autre (syn. l'un sur l'autre). Tiercé en pal : qualifie l'écu divisé en trois parties égales par deux lignes verticales, chacune des parties étant d'un émail différent.

Palé : Qualifie l'écu, les pièces, les partitions et toutes les figures divisées verticalement en un nombre pair de parties égales et d'émaux alternés. Le palé classique est de six pièces, sinon il faut en préciser le nombre.

Pampré : Attribut du cep ou d'une grappe de raisin quand l'émail des feuilles et des sarments est particulier.

Paon : Il peut être représenté de profil la tête à dextre, la queue étalée à senestre, mais on le rencontre généralement de face rouant ou en son orgueil, i.e. faisant la roue.

Papegai : Nom héraldique du perroquet.

Papelonné : Champ assimilé à une fourrure et formé de rangées d'écailles ou de croissants enchevêtrés dont l'arrondi est dirigé vers la pointe de l'écu. L'intérieur de chaque écaille ou claire-voie constitue le champ et peut être chargé de meubles secondaires (cf. entresemé).

Paré : Qualifie le bras humain vêtu d'un émail particulier.

Parlantes : Armes qui évoquent le nom de celui qui les porte.

Parti : Attribut de l'écu, coupé en deux parties égales, par un trait vertical.

Partition : Division de l'écu au moyen de traits en diverses directions.

Passant : Qualifie les quadrupèdes représentés horizontalement et semblant marcher.

Patience : Nom donné au bûcher sur lequel est posée la salamandre.

Patriarcale : Qualifie la croix haute à deux traverses, la traverse supérieure étant plus courte que l'autre (syn. croix de Lorraine). Elle peut être tréflée : cette croix patriarcale tréflée est dite aussi archiépiscopale.

Patté : Se dit de la croix ou du sautoir dont les branches s'élargissent à l'extrémité.

Pavillonné : Attribut : (1) des tours et châteaux qui sont couverts d'un toit pointu d'un émail particulier (syn. essoré ). - (2) du cor dont le pavillon est d'un émail particulier. - (3) des navires dont les mât est sommé d'un pavillon (syn. Flammé préférable).

Penché : Attribut d'une figure légèrement inclinée : c'est le cas de l'étoile à 8 branches qui n'a qu'un rai dirigé vers le chef et dont la représentation normale est avec 2 rais dirigés vers le chef.

Péri : Qualifie un bâton alésé et très court.

Pièces : (1) Figures géométriques formées au moyen de lignes, dont certaines, tels le chef, la fasce, la bande, le chevron, la croix, le sautoir.... sont dites honorables. - (2) Mot utilisé dans les descriptions de blasons pour éviter des répétitions (ex : feuillé de deux pièces au lieu de feuillé de deux feuilles).

Piété : Scène représentant le pélican se blessant la poitrine avec son bec et nourrissant ses 3 petits du sang qui coule de sa blessure.

Pile : Pièce triangulaire, délimitée par deux lignes diagonales partant du chef et se rejoignant à proximité immédiate de la pointe de l'écu. La base de la pile est d'environ 2/3 de la largeur de l'écu . (contr. pointe)

Plain : Attribut de l'écu ou d'un quartier dont le champ est d'un seul émail sans pièce ni meuble.

Plaine : Nom que prend la champagne lorsqu'elle est réduite de hauteur.

Pleines (Armes) : Se dit des armes d'une famille, sans brisure, portées par le chef des armes et du nom.

Point : (1) Nom donné à chacune des divisions de l'échiqueté, du componé et de l'équipolé. - (2) Chacune des neuf parties de l'écu.

Pointe : (1) Partie inférieure de l'écu. - (2) Pièce de forme triangulaire, posée en pal, mouvante du bas de l'écu et dont le sommet est dirigé vers le chef sans le toucher. Sa base est d'environ 2/3 de la largeur de l'écu (contr. pile).

Pomme de pin : Sa représentation normale est avec la tige en bas, sinon elle est dite versée.

Pommeté : Attribut de pièces terminées par des pommettes représentées par de petits cercles ou de petites boules.

Pont : Il en existe une infinie variété. En règle générale, il est voûté ou en dos d'âne, mouvant des flancs de l'écu, sinon il est dit alésé. Il est nécessaire d'en indiquer le nombre d'arches.

Portillé : Attribut d'un édifice, plus particulièrement d'un château ou d'une tour, dont la porte est d'un émail particulier.

Position : (1) Aspect normal - ou assiette - d'un meuble qu'il est donc inutile de blasonner. - (2) Emplacement des figures dans l'écu et des unes par rapport aux autres (cf. rangé, ordonné) :

- 1 meuble est généralement en cœur,
- 2 (côte à côte ou l'un sur l'autre, en bande...) ,
- 3 (ordonnés 2 et 1 - ce qui est leur position normale et donc qu'il est inutile de blasonner - , mais aussi mal ordonnés (1 et 2), ou rangés en fasce, en pal...),
- 4 (2 et 2, mais aussi 1, 2, 1…),
- 5 (généralement en sautoir : 2, 1, 2),
- 6 (3, 2, 1 mais aussi 2, 2, 2 ou encore 3 et 3 rangés en pal ou en fasce et souvent en orle quand ils accompagnent une bande ou une barre).
- 7 (3, 3, 1)
- 8 (position souvent en orle : 3, 2, 2 et 1).
- 9 (3, 3, 3 ou en orle).
- 10 (4, 3, 2, 1 ou en orle).
- 11 (4, 3, 4 ou en orle).
- 12 (4, 4, 4 ou en orle)...

Dans tous les cas, à part, le classique 2 et 1, il ne faut pas hésiter à préciser la position exacte pour éviter toute ambiguïté.
Des pièces sans nombre rangées en quinconces, celles du bord de l'écu n'apparaissant qu'en partie, forment un semé.

Potencé : (1) Qualifie les pièces et les figures dont les extrémités se terminent en forme de T. - (2) Qualifie les pièces et les partitions dont les lignes de bordure sont ornées de petites potences en forme de T (comme dans les armes de Champagne).

Pourpre : Émail de couleur rouge violacé. Il est mixte et de ce fait peut être aussi bien associé à un métal qu'à une couleur sans qu'il y ait enquerre. Émail représenté en gravure par des lignes diagonales en barre.

--------

Quartefeuille : Fleur stylisée, formée par la réunion de quatre pétales arrondis. Si le bouton central est d'un émail particulier, elle est percée du champ ou boutonnée d'un autre émail.

Quartier : Nom de chacune des quatre parties de l'écartelé.

Quintefeuille : Fleur stylisée, formée par la réunion de cinq pétales pointus, percée en son centre, laissant voir le champ de l'écu . Si l'émail est différent de celui du champ, elle est boutonnée de cet émail.

--------

Rampant : Qualifie les quadrupèdes qui sont représentés verticalement, dressés sur une patte de derrière.

Ravissant : Attribut du loup représenté rampant.

Rayonnant: Se dit des astres dotés de petits rayons entre leurs rais ordinaires.

Recroiseté ou Recroisetté : Qualifie les croix et les croisettes dont chaque branche se termine en forme de croix. On rencontre souvent des croix recroisetées au pied fiché.

Regardant : Attribut d'un être humain ou d'un animal représenté la tête contournée.

Rempli : Pièce dont seuls les bords sont représentés et dont l'intérieur est d'un émail particulier différent de celui du champ.

Renard : On le distingue du loup par sa queue plus touffue et relevée en panache. Sa tête représentée de face se nomme un masque.

Renversé : Attribut de figures dont la partie qui devrait se trouver en haut est dirigée vers le bas et vice-versa. (syn. : versé ).

Retrait : Nom donné au chef réduit aux 2/3 de sa largeur (syn. comble)

Roc d'échiquier : Meuble représentant la tour du jeu d’échecs.

Rompu : cf. failli 2

Rose : Fleur stylisée représentée avec cinq pétales - dont l'un est dirigé vers le chef -, entre lesquels sont dessinés des sépales en pointes. Si son bouton est d'un émail différent, elle est dite boutonnée. Elle peut être barbée ou pointée si ses sépales sont d'un émail particulier. La rose peut être tigée et feuillée .

Rustre ou ruste : Figure géométrique en forme de losange percé d'un trou circulaire .

--------

Sable : Noir. Il est représenté en gravure par des traits verticaux et horizontaux qui se croisent.

Saillant : Synonyme de rampant, employé lorsqu'il s'agit de la licorne, de la chèvre, du bouc. S'emploie souvent aussi pour le cerf rampant

Sautoir : Pièce en forme de croix de Saint-André (X), dont la largeur est égale au 1/3 de l'écu . - Passé(e)s en sautoir : attribut de deux meubles posés en sautoir, c'est-à-dire en X. S'ils sont différents, le premier nommé est généralement en bande. - Ordonné(e)s en sautoir : Attribut de meubles disposés en sautoir ou en X, c'est-à-dire 2, 1 et 2. - Posés ou mis et ordonnés en sautoir : Attribut de cinq meubles ordonnés 2, 1 et 2 : celui du centre est à plomb, deux sont posés en bande et deux en barre.

Second (du) : Du second émail cité. S'emploie dans une description de blason pour éviter une répétition.

Semé : Chargé de figures identiques sans nombre, celles des bords de l'écu n'apparaissant qu'en partie.

Senestre : (1) Terme indiquant le côté gauche de l'écu quand on le porte, c'est-à-dire le côté droit de l'écu quand on le regarde . - (2) Main ou patte gauche.

Senestré : (1) Attribut d’une pièce principale -ou d’une figure- accompagnée à senestre d’une ou plusieurs pièces ou figures secondaires, généralement dans le même sens qu’elle.- (2) Se dit aussi d'un écu parti, dont la partie senestre occupe le tiers de sa largeur. (contr. adextré)

Sinople : Vert. Il est représenté en gravure par des lignes en bande.

Sirène : Elle a le haut du corps d'une femme prolongé par une queue de poisson recourbée vers senestre. Elle est posée de 3/4, souvent représentée peignant ses cheveux de sa main gauche tout en se regardant dans un miroir qu'elle tient de la main droite. On la nomme Mélusine si elle se baigne dans une cuve. On trouve aussi des sirènes à deux queues qu'elle tient dans chacune de ses mains.

Soleil : Figure généralement représentée par un disque figuré entouré de seize rayons alternativement droits et ondoyants. S'il n'est pas figuré, on le dit éclipsé ou éteint. S'il est représenté non figuré avec des rayons droits sans nombre, il est dit au naturel. - (cf. ombre).

Sommé : Attribut d'un meuble qui en supporte un autre à son sommet.

Soutenu : (1) Se dit d'un meuble qui paraît être maintenu en place par deux autres (synonyme : supporté). - (2) Attribut d'un meuble sous lequel se trouve un autre meuble.

Supporté : Se dit d'un meuble qui paraît être maintenu en place par deux autres.

Sur le tout : Expression qualifiant la position d'un écusson armorié, brochant en cœur sur des armoiries écartelées ou tout autre partition.

Surmonté : Attribut d'un meuble au-dessus duquel est représenté un autre meuble qui ne le touche pas.

--------

Taillé : Partition de l’écu ou d’une pièce au moyen d’une diagonale en barre (contr. tranché ).

Taré : Qualifie la position du heaume ou du casque placé au-dessus de l'écu ou employé comme meuble de l'écu.

Tau : Croix pattée ayant la forme d’un tau grec, c'est-à-dire à laquelle il manque la branche supérieure.

Terrasse : Sol figuré par la partie inférieure de l'écu.

Tierce : Figure constituée par trois burelles.

Tiercefeuille : Figure stylisée, formée par trois pétales sans bouton central.

Tigé : Attribut d'une fleur représentée avec une tige ou dont la tige est d'un émail particulier .

Tire : Nom donné à chacune des rangées horizontales du vair.

Tortillé : Attribut : (1) de la tête de Maure portant un tortil . - (2) des serpents, anguilles... ondoyants .

Tourteau : Pièce circulaire de couleur azur, gueules, sable, sinople ou pourpre.

Tranché : Partition de l’écu ou d’une pièce au moyen d’une diagonale en bande (contr. taillé).

Trangle : Fasce réduite au 1/6 de sa largeur.

Traverse : Nom de la barre lorsqu'elle est diminuée de largeur (syn. filet en barre).

Trescheur : Figure représentée par un orle - parfois double (dans ce cas, on dit double trescheur) - orné de fleurs de lys (qui peuvent être alternativement dirigées vers le centre et les bords de l'écu : il est dit fleurdelysé et contre-fleurdelysé) ou de fleurons (il est alors dit fleuronné).

Tronçonné : Attribut de pièces ou d'animaux brisés en plusieurs morceaux mais gardant leur forme générale.

--------

Un en l'autre (de I') : Se dit lorsqu'il y a interversion des émaux entre les meubles et les champs des deux parties d'un écu .

Un sur l'autre (I') : Se dit d'animaux ou objets rangés en pal, i.e. l'un au-dessus de l'autre.

--------

Vair : Fourrure représentée par une alternance de "clochettes" d'azur et de "pots" d'argent et, disposées sur plusieurs rangées horizontales appelées tires.

Vairé : Vair représenté avec d'autres émaux que l'argent et l'azur.

Vergette : Nom donné au pal lorsqu'il est diminué de largeur.

Vergetté ou vergeté : Qualifie l'écu, les pièces, les partitions et toutes les figures divisées en un nombre pair de vergettes d'émaux alternés (10 ou plus à préciser).

Versé : syn. renversé.

Vêtu en losange : Partition représentée par un grand losange dont les quatre angles touchent les bords de l'écu.

Vidé : Pièce dont seuls les bords sont représentés et dont l'intérieur laisse voir le champ de l'écu. S'il s'agit d'une autre couleur que le champ, la pièce est dite remplie.

Vigilance : Nom de la pierre que la grue tient dans sa patte droite.

Vires : Figure constituée par des anneaux concentriques au nombre de deux, trois ou quatre - à préciser.

Virolé : Qualifie le cor dont les viroles sont d'un émail particulier .

Vivre : Serpent dont le corps forme des ondulations ou des nœuds. (syn. bisse préférable, le terme vivre étant souvent employé à tort pour désigner une fasce vivrée).

Vivré : Qualifie les pièces, principalement la fasce, dont les lignes de bordure sont découpées en dents de scie de grandes dimensions et généralement à angles droits.

Vol : Figure stylisée, constituée par deux ailes jointes et posées dos à dos, les pointes vers le chef. Si les pointes sont dirigées vers le bas, il est dit abaissé.

Voûté : Qualifie les partitions ou les pièces courbées dont le côté concave est tourné vers la pointe de l'écu . (contr. affaissé).



d'après le "Dictionnaire d'Héraldique"
de Jean-Paul Fernon
.



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Blasons des communes] [Blasons des familles]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]




Chacun peut apporter son aide concernant les armoiries
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.

Entraide apportée par :

- M. Jean-Paul Fernon
.
© Marie-Pierre MANET










Bookmark and Share