Barbazan,
le défenseur de la royauté.

(Archives départementales des hautes-pyrénées.)




00036426
copyrightdepot.com






(Extrait du Lieutenant Grasset)


La mort du Comte d'Armagnac avait cependant amené un changement moral dans la situation. Puisque cet homme avait disparu et que le roi était fou, nul n'avait plus le droit de disputer au Dauphin Charles, héritier présomptif de la couronne, la première place dans le royaume ; l'obliger à devenir un simple chef de parti pour faire reconnaître son autorité était déjà un acte anti-français. Il n'était, il est vrai, qu'un enfant de quinze ans, mais ses droits n'en était pas moins légitimes, et dans de cas là, on comprend mal l'acharnement du Duc de Bourgogne à poursuivre une lutte qui n'avait pas d'issue... à moins qu'il n'ait l'intention de faire disparaître cet enfant et de s'emparer du trône vide. C'est précisément cette intention que lui prêtaient les Dauphinois, et pour être impartial, il faut reconnaître qu'à partir de ce moment-là, ils furent bien réellement les défenseurs de la royauté française, d'abord contre le Duc de Bourgogne, puis contre le Duc de Bourgogne et le Roi d'Angleterre coalisés ; sans leur héroïque ténacité, la royauté de la France entière auraient disparu dans les effroyables abîmes qu'elles allaient côtoyer.

Ayant perdu Paris, les partisans du Dauphin pensèrent qu'ils devaient aller s'installer à Tours, à portée de leurs ressources et à l'avant-garde des provinces qui tenaient encore pour la légitimité : la Touraine, l'Orléanais, le Berry, le Poitou, l'Auvergne, le Lyonnais, le Bourbonnais, le Dauphiné, le Languedoc, une partie de la Guyenne et de la Gascogne.

Barbazan conduisit donc l'armée à Tours où on entra sans combat, le capitaine que Jean Sans Peur avait chargé de la garde de cette place, n'ayant pas osé en fermer les portes au Fils du Roi.

Extrait écrit par
le lieutenant Grasset,
le 27 octobre 1905.



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Histoire Arnault-Guilhem]
[Sommaire d'Arnault-Guilhem de Barbazan.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]




Chacun peut apporter son aide à l'élaboration de ce site.
© Marie-Pierre MANET








Bookmark and Share