Barbazan lutte
contre le Comte de Foix.




00036426
copyrightdepot.com


(Archives départementales des hautes-pyrénées.)









(Extrait du Lieutenant Grasset)


Le Comte de Foix, fort de l'appui du roi et soutenu par le Duc de Bourgogne, avait, en effet, pris en Languedoc une situation prépondérante. Toute la province était déjà acquise à la cause de Jean Sans Peur et la Guyenne, à son exemple, était sur le point d'arborer le chaperon, il devenait absolument nécessaire d'enrayer tout de suite ce mouvement.

Le Comte d'Armagnac recruta parmi les vainqueurs d'Arras, une armée choisie, forte d'environ 1.200 lances et dans laquelle s'enrôlèrent Barbazan ; La Hire et Xaintrailles. On se mit en route dès le printemps de 1415.

Le moment était bien choisi : Le Comte de Foix qui était en pélerinage à St Jacques de Compostelle eut à peine le temps d'accourir en apprenant l'arrivée de l'ennemi, et d'appeler à son de cloches dans les villages le ban de ses troupes. Celles-ci ne purent même pas se rassembler et furent incapables d'offrir nulle part une résistance sérieuse. Vaincu, le Comte s'enfuit en Navarre d'où il envoya à son adversaire un cartel de défis, et cette guerre semblait devoir s'éterniser au grand préjudice des campagnes que le pape Benoît XIII intervint et réussit à réconcilier les deux princes.

Pendant que l'élite des forces d'Armagnac étaient immobilisés en Languedoc pour une querelle de second ordre, les Anglais venaient de remporter dans le Nord l'écrasante victoire d'Azincourt. Loin de chercher à les arrêter, Le Duc de Bourgogne avait au contraire traité avec eux, et il s'apprêtait à profiter des embarras du gouvernement pour tenter un coup de main sur Paris.



Extrait écrit par
le lieutenant Grasset,
le 27 octobre 1905.



[Histoire d'Arnault-Guilhem]
[Sommaire d'Arnault-Guilhem de Barbazan.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide à l'élaboration de ce site.
© Marie-Pierre MANET








Bookmark and Share