Louis-Gaston de Castelbajac.
(Archives Départementales des Hautes-Pyrénées.)



00036426
copyrightdepot.com






  • Mariage des parents en date de 1768.
  •  

    Noms des époux détails
    Louis Gaston de Castelbajac Né le : 07/02/1746

    Il devient baron de Barbazan
    et Mousquetaire de la Garde du roi.

    Maire de Barbazan-Debat (1789 - 1808)
    Marie de Percin Dame de Lauret.


  • Naissance de leurs enfants :
  •  

    Nom et prénoms de l'enfant Détails sur les enfants
    Arnaud-Raymond de Castelbajac Devient baron de Barbazan-Debat.
    Barthélemy Leur second fils.


    Quelques précisions
    Louis Gaston de Castelbajac


    Il reçoit les honneurs de la Cour et reçoit le titre de Marquis.

    En 1789, Louis-Gaston signe, lors de la première tenue des États de Bigorre, les comptes établis par le receveur de l'ordre de la Noblesse. Afin de veiller à la sécurité de la ville de Vic, un Régimentde Garde Nationale est constitué. En tant que Noble le plus titré, Louis-Gaston y est nommé Colonel. Il prête, donc, serment sur les Évangiles et sur le drapeau blanc.

    Dans les cahiers de doléances adressés aux États de Bigorre, Louis-Gaston, seigneur de Lacassagne, est accusé d'abus de pouvoir en décrétant l'abolition - durant le Carême - du droit de taverne qu'il possède à Lacassagne. Tous les cabarets du dit lieu, sont privés de vendre leurs vins en détail, à leur grand préjudice et à celui des habitants.

    En 1790, lors des élections municipales de Vic, il est élu président de séance.

    En 1792, Louis-Gaston , à Vic, il figure parmi les premiers suspects. De ce fait, il est radié de la Garde Nationale, du tableau civique, interdit d'occuper tout emploi civil ou militaire, condamné à faire disparaître toutes les armoiries placées au dessus de la porte d'entrée de sa maison. Il refusera de se plier à cette exigence ce qui contribuera à son emprisonnement. En tant qu'inscrit sur la liste des émigrés, ses biens sont saisis. Il perquisition est menée dans l'intention de trouver des armes cachée. Il sera arrêté, emprisonné à Vic et placé en résidence surveillée.

    En 1794, à nouveau, Louis-Gaston est emprisonné ainsi que son épouse .

    En 1795, il sera libéré et comparaîtra devant le Conseil Général de Lacassagne où se trouve sa seigneurie. Finalement, la population, à l'unanimité finira par reconnaître :

    "Qu'il a toujours été de bonne vie et mœurs, qu'il n'y avait rien à lui reprocher, qu'il a toujours été fort charitable aux années de disette, sans aucun intérêt".





    [Plan du site passion-bigorrehp.org]



    [Successeurs au château de Barbazan-Debat]
    [Généralités sur les Communes]
    [Sommaire]



    Chacun peut apporter son aide concernant la Famille de Castelbajac.
    © Marie-Pierre MANET








    Bookmark and Share