Échange entre

J. Jacques de Mua et L. de Monda.




00036426
copyrightdepot.com










Barbazan-Debat- 1748 - pièce nº 179

(ADHP - Dictionnaire Jean Larcher - Tome IV)


Jean-Jacques de Mua est le fils et héritier de messire Jean de Mua.

Ce jourd'hui 18 avril 1748, après-midi, en la ville de Tarbes, maison de Me Lavant, avocat, par devant moi, notaire royal de la dite ville, constitué en personne messire Jean-Jacques de Mua , baron de Barbazan-Debat, habitant dans son château de Barbazan-Debat, lequel de gré, a fait bail, en échange pur et simple, en faveur de messire Louis de Monda, seigneur d'Ost, Marsan et autres places, habitant de la ville de Vic, son oncle maternel, présent stipulant et acceptant, du château seigneurial, que le dit seigneur constituant possède du dit sieur de Barbazan-Debat, avec les cours, jardin, écurie et autres dépendances du dit château, avec le terrain y attenant à vingt toises de largeur aux environs des fossés du dit château et baronnie de Barbazan-Debat, droits de lots et ventes exploitation des biens situés aux terres du dit Barbazan-Debat, Soues, Calavanté, Lansac qui composent la dite baronnie, du fief dit par les habitants et communauté du dit lieu de Barbazan-Debat en argent seulement, droit de créer les officiers de justice de la dite baronnie ; d'élire des consuls des sus dites quatre terres ; droit de chasse, pêche et garderie dans la dite baronnie ; du droit d'entrée aux États du pays de Bigorre, et autres droits honorifiques et seigneuriaux, atttachés à la dite baronnie, le dit seigneur de Barbazan se réservant tout le surplus de la dite baronnie.

Et, en contre échange, le dit seigneur de Monda fait aussi bail, pur et simple, en faveur du dit seigneur de Barbazan de la terre et seigneurie d'Ost en Lavedan, avec le château seigneurial du dit lieu, près, bois, moulin, scie à eau, champs, fiefs, redevances, droits honorifiques connus et inconnus ; droit de basse justice et autres biens dépendant de la dite terre et seigneurie d'Ost, à la réserve de l'entrée aux États du dit pays de Bigorre, attachée à la sus dite terre et seigneurie d'Ost, et d'un journal de terre aliéné, il y a environ deux ans, sans contrat, à un particulier de Vidalos au dit terroir d'Ost et parsan de Claveres, et dont le dit particulier est en possession ; l'abbaye, Laye de Vidalos, demeurant joint à la dite seigneurie d'Ost avec ce qui appartient aux cures de Vidalos et Ost, maison et enclos abbatial, fief, rentes et revenus en dépendant ensemble de l'entrée aux dits États du pays de Bigorre, attachés à la dite abbaye "Laye de Vidalos" avec fiefs et redevances dues - au domaine du roi, dans les lieux et villages d'Ost, Vidalos, Agos, Gurons et Aylales acquis par engagement de sa Majesté, et encore l'entrée aux dits États de Bigorre attachée à la dite abbaye "Laye de Vidalos" viendrait à être contestée au dit seigneur de Barbazan, il aura recours sur l'entrée, aux dits États attachés à la dite seigneurie d'Ost, cédant réservées, qui demeure affaitée et spécialement hypothèque..., le cas y échéant, la dite terre d'Ost et corps du comté, échange, bailles, pour le dit seigneur de Monda, produisant, actuellement, mille livres de rente;

Permettant les dites parties de se faire entre valoir et garantir, réciproquement, présent échange, exempt de toutes charges, dettes et hypothèques, faisant le premier échange, but à but, et sans doutes, et il aura lieu depuis le 6 février dernier, que les dites parties en étaient convenues verbalement pour du tout en jouir, user et disposer comme de leur cause propre ; les dites parties ayant envahies chaque cops d'échange 20.000 livres. Les parties ayant convenu que le dit seigneur de Monda demeurera chargé et tenu payer en seul et en son propre tous les frais et loyaux coûts su présent acte, croit d'échange et contre échange, s'il en est dû et que le dit seigneur de Barbazan vint à être recherché. Comme aussi et expressément stipulé et accepté entre les deux parties qu'il sera dressé dans le mois un inventaire, réciproquement de titres et papiers qui concernent les dites seigneuries d'Ost et Vidalos, et que les dites terres seront ensuite remise au dit seigneur de Barbazan dont il fournira sa décharge au bas du dit inventaire ; et un pareil des titres de la dite baronnie de Barbazan-Debat pour les sus droits honorifiques ci-dessus échangés qui seront remis au dit seigneur de Monda qui en fournira aussi sa décharge au bas de l'inventaire. Et pour l'assurance de ce les dites parties ont obligé.

Borgas, notaire.


Contrôlé et insinué au bureau de Tarbes par le sieur Lorrain qui a reçu 313 livres 4 sols pour le contrôle et confirmé dernier pour les biens situés à Barbazan et renvoyé au bureau d'Argelès pour le contenu dernier de la terre d'Ost.

Institué à Argelès, le 11 novembre 1748, reçu 240 livres.

De Margeon


[Documents "Jean Larcher"]
[Histoire d'Arnault-Guilhem]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide à l'élaboration de ce site.
© Marie-Pierre MANET









Bookmark and Share