Une industrie disparue
Hautes-Pyrénées
département 65.

TARBES




00036426
copyrightdepot.com






(ADHP - "Souvenirs de Bigorre" (1881-1890) - 3JB2)


Tarbes possédait déjà une fabrique de carte à jouer (...) En pratiquant des fouilles dans une maison voisine de l'hôpital, des ouvriers découvrirent un morceau de bois dont la forme piqua leur curiosité (...) un petit nettoyage mit à découvert une empreinte gravée. Complètement décrassée, l'empreinte m'apparut sous la forme d'un aigle couronné flanqué de personnages dont l'un joue d'un instrument qui ressemble à une clarinette : à droite et à gauche, un as de trèfle et un as de cœur. Le tout, sauf l'aigle, représente, sans doute, les principales figures du jeu de cartes : roi, dame, valet et as. Le dessin est accompagné d'une inscription portant ces mots :
A la beauté des cartes faites
Par Danton et Ce à Tarbes
Rue longue.

Et à la fin de la dernière ligne se trouve un creux dont le fond est percé d'un petit trou rond qui semble indiquer la place d'un caractère mobile, le numéro certainement.

Le morceau de bois, tout simplement est le plan d'une gravure qui s'imprimait sur l'enveloppe des jeux de cartes (...).

L'aigle couronné qui forme le principal motif de l'image est un emblème politique qui fixe l'époque à laquelle Danton exerçait son industrie : c'était sous le premier Empire, évidemment. Il ne saurait être question du second, la rue longue ayant antérieurement changé de nom pour prendre celui de rue Saint-Louis. Il est certain, toutefois, qu'elle s'appelait rue longue pendant le règne de Napoléon 1 er, l'image que publie "Le souvenir de Bigorre" en est la preuve.

La maison Danton existe encore : elle porte le Nº 55 de la rue Saint Louis.

L. CADDAU

Architecte.



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[La ville de Tarbes.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]




Chacun peut apporter son aide à l'élaboration de ce site
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.
© Marie-Pierre MANET








Bookmark and Share