Un diacre
de la cathédrale de Tarbes
Saint-Vincent-de-Paul
[1]

(Par Roger-Vincent Calatayud)



00036426
copyrightdepot.com








[1]Depuis le XVIIIe siècle, date de sa canonisation, un grand saint appartient au patrimoine cultuel et spirituel de Tarbes.

 


Portrait de Saint Vincent de Paul.

[1]En effet, Saint Vincent de Paul, qui naquit dans les Landes, a été, au seuil de sa vie sacerdotale, l'hôte de notre diocèse. En 1598, il recevait des mains de l'évêque de Tarbes le sous-diaconat puis, deux mois plus tard, le diaconat. Ainsi accédait-il aux ordres majeurs en notre Cathédrale de Notre-Dame de la Sède.

On situe sa naissance vers 1576 ou 1581. Le mardi d'après Pâques de cette année-là, dans le hameau de Ranquines, près de Pouy, dans les Landes, naissait Vincent Depaul ou de Paul dans une pauvre famille de paysans.

[1]Les études l'attirèrent dès son plus jeune âge et, avec l'aide de Me de Comet, un avocat de Dax, qui lui offrit la place de précepteur de ses enfants, il eut la possibilité de les poursuivre jusqu'à sa réception au grade de Bachelier en théologie qui lui délivra l'Université de Toulouse.

Après son passage à Tarbes, il se rendit à Périgueux pour être ordonné prêtre puis partit pour Paris où il entra au service de la famille de Gondi, en qualité de précepteur des enfants du Général-Comte de Joigny, Commandeur des Ordres du Roi et Général des Galères.

Parler des œuvres de Saint-Vincent-de-Paul en quelques lignes serait une gageure. Comment pourrait-on résumer en quelques phrases la vertu, la charité, l'humilité... la sainteté qui habitaient cet homme.

Nommé Aumômier Général des Galères, il s'attacha à humaniser le sort des forçats ; curé de Clichy, il rassembla les fidèles et porta secours aux plus deshérités ; chargé de la paroisse de Saint-Léonard de Chaume, il lutta farouchement contre l'hérésie et la Réforme.

De retour à Paris, installé à Saint-Lazare, il établit la Première Mission qui, progressivement, se développa et gagna tout le royaume, puis l'Europe, pour, après la canonisation du saint, être connue du Monde entier.




[Saint-Misselin]




Notes

[1] Sources : Gallica.bnf.fr
Bibliothèque Nationale de France.
Bulletin de la Société académique
des Hautes-Pyrénées.
Société académique
des Hautes-Pyrénées.


[Personnages célèbres] [Sommaire des religieux]
[Commune de Tarbes]
[Étude des Communes]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant la commune d'Arcizac-Adour
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.
© Marie-Pierre MANET









Bookmark and Share